Pour bien saisir l'ampleur du problème lié à la légalisation du cannabis, il convient de comprendre ce qui est à la base de tout : l'addiction.

Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, le mot addiction dans la langue française n’est pas un anglicisme. Il provient du latin addictus, « affecté » à tel maître. La personne qui s’adonne à une addiction est asservie, en totale perte de contrôle et de liberté. Elle ne peut plus s’empêcher de perpétuer un comportement indésirable aux conséquences négatives pour elle-même et son entourage, et cela, en toute conscience.

À travers plusieurs articles issus du blogue de Portage, nous essaierons de comprendre l'addiction par le biais d'expériences et de témoignages.

12

Les deux visages de la toxicomanie

La compréhension de l'addiction relève de sa propre expérience. Tout au long de ce récit de vie, la toxicomanie et la dépendance sont expliquées comme des faits s'enchaînant les uns après les autres et menant la personne dans une spirale infernale.

J’ai pris les premières doses parce que je voulais vivre, être heureuse et échapper à la douleur mentale. Ce n’est qu’en développant une forte accoutumance que j’ai compris que tout en me soulageant, cette pilule détruisait ma vie. Mais il était déjà trop tard : elle était devenue le centre de ma vie et le seul remède à ma souffrance.

L’expérience du Rat Park : mieux comprendre l’addiction

En menant en 1978 une étude qui prenait en compte l’environnement du sujet étudié, le psychologue canadien Bruce K. Alexander allait révolutionner notre compréhension du phénomène de l’addiction.

Comme l’humain, le rat est de nature sociale et adore le contact et la communication avec ses comparses. Confiné et isolé dans un endroit étroit et contigu où une substance narcotique serait librement fournie, l’humain, comme le rat, n’hésiterait pas à y recourir de façon répétée pour contrer l’ennui, la solitude, l’isolement, bref, des conditions de vie néfastes à son bien-être.

Création sans titre
egaux face à l'addiciton

Sommes-nous tous égaux devant l’addiction?

Faire le mauvais choix de prendre des drogues ne conduit pas forcément à la dépendance, mais la dépendance conduit certainement à faire tous les mauvais choix.

La toxicomanie, j’ai toujours pensé que ça n’arrivait qu’aux autres. Je ne suis devenue toxicomane que sur le tard, vers 35 ans, alors que je n’avais jamais consommé quoi que ce soit, ni alcool, ni drogue. Toutes les substances sans exception m’effrayaient par leur capacité à infliger une perte de contrôle, synonyme d’enfer pour la grande angoissée que j’étais. Comme il était hors de question que j’en consomme, je me croyais à jamais épargnée de l’addiction.

À propos de Portage

Portage est un organisme canadien à but non lucratif dont l’objectif est d’aider les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie à vaincre leur dépendance et à vivre une vie sobre, heureuse et productive.

Articles du blogue

Cannabis comestible : la deuxième vague de légalisation arrive cet automne

06-14-2019

Les produits comestibles au cannabis (friandises, biscuits) vont être autorisés à la vente et la consommation en octobre prochain. Cette « deuxième vague » de légalisation entraîne avec elle des préoccupations quant à l’attrait et la dangerosité de tels produits. Des intoxications d’enfants à Montréal Le 17 mai 2019, l’Hôpital de Montréal pour enfants tire la sonnette… Lire plus »

emploi

Foire Locale de l’Emploi : Un premier rendez-vous plein de promesses

06-06-2019

Le Quartier Centre-Sud vient d’accueillir sa première Foire Locale de l’Emploi, organisée le 25 mai,  au Centre Jean-Claude Malépart, par trois organismes communautaires : la CDC Centre-Sud; le GIT et MIRE et quatre collaborateurs: Carrefour Jeunesse Emploi Centre-Sud; CODEM; IJQ; OPJ et la SDS. Les employeurs du secteur privé et du milieu communautaire ont répondu à… Lire plus »

Cigarette électronique : le marketing au service de la dépendance?

05-24-2019

Mercredi 3 avril 2019, la jeune Elizabeth, 14 ans, explique au micro de TVA Nouvelles comment sa consommation de la vapoteuse l’a rendue dépendante à la nicotine au point de consommer l’équivalent de 100 cigarettes par jours. La cigarette électronique ou vapoteuse est de plus en plus populaire, surtout chez les adolescents. La faute à… Lire plus »

Médias sociaux

Contact us - Portage logo