Mental-Health-for-Women-Sante-mentale-pour-femmes

05-21-2019

Lundi 6 mai 2019, à Montréal, le centre de réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) est en pleine effervescence. Cinq résidentes du TSTM observent avec attention la salle à manger se transformer pour l’inauguration officielle d’un des programmes les plus uniques de Portage. Aujourd’hui, les hommes sont de sortie, place aux femmes!

Un programme novateur

Alors que le programme pour hommes, fondé en 1995, donne des résultats extraordinaires chaque année, Portage souhaitait depuis de nombreuses années offrir ce service aux femmes. Il y a un peu moins d’une année, Portage recevait la première résidente du programme TSTM femmes. C’est grâce à la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance d’Emploi et Développement social Canada et à l’aide de la Fondation Portage via les généreux donateurs qu’il est permis d’entrevoir une éclaircie dans la vie de ces femmes en situation difficile.

Le programme tente d’apporter la solution à une triple problématique : santé mentale, toxicomanie et itinérance. Chaque programme à Portage est adapté aux personnes en fonction de leur sexe, de leur réalité et de leur parcours individuel.

Peter A Howlett, président de Portage, s’est ainsi réjoui de pouvoir offrir un tel programme à ces femmes : « Cela faisait plusieurs années que Portage souhaitait mettre en place ce programme. Celui pour hommes existait déjà, mais il y avait un manque criant pour offrir le service aux femmes et nous sommes heureux que les donateurs se soient mobilisés pour en assurer le maintien. L’approche thérapeutique a été modifiée pour traiter les femmes ayant des problèmes de toxicomanies et de santé mentale et leur permettre de vivre une vie saine. »

De la reconnaissance…

L’inauguration était l’occasion de reconnaître le dévouement et l’investissement des partenaires de Portage dans la construction de ce projet et ainsi présenter toute l’importance d’un tel programme. La docteure Amal Abdel-Baki, chef du continuum santé mentale jeunesse, comme psychiatre clinicienne, chef clinico-administrative et responsable de la recherche de la clinique JAP (Jeunes Adultes ayant eu un épisode Psychotique), évoquait avec conviction toute l’aide que Portage permet d’apporter à des personnes en situation de détresse. Grâce à son travail, la clinicienne est au cœur des problèmes de santé mentale et de toxicomanie. Elle indique un manque criant de services pour aider ces personnes avec des doubles problématiques.

… à la fierté

Ce lundi 6 mai 2019, l’émotion prend la salle lorsque Jéziel, une des premières finissantes du programme TSTM femmes, s’avance et prend le micro pour raconter son histoire. Elle explique : « Je me sentais comme un monstre qui vivait en société. Je n’arrivais plus à rien faire, je ne faisais que survivre. Je faisais des psychoses toxiques et je ne me faisais plus confiance. Lorsque j’ai reçu le diagnostic du trouble schizo-affectif, j’ai commencé une médication qui me donnait plein d’effets secondaires. Je suis tombée en dépression et j’ai recommencé à consommer… »

La jeune femme semble sûre d’elle et livre son parcours comme si ce passé si tourmenté n’était plus qu’un souvenir. Elle décrit son entrée au sein du groupe de femmes : « Je suis entrée à Portage le 20 juin dans le programme TSTM pour femmes, dans un petit groupe à capacité de 9 personnes toxicomanes souffrant de troubles mentaux. Au début, j’avais de la misère à faire les journées, car je sortais de l’hôpital où je ne faisais rien d’autre que manger et dormir, mais là à Portage, chaque jour, on a plusieurs groupes, sur les relations familiales, par exemple. Ce que j’ai découvert à Portage, c’est énormément d’amour. Les intervenants prennent tellement leur rôle à cœur que j’ai eu l’impression d’avoir trouvé une nouvelle famille. »

Portage TSTM est un programme unique en ce sens qu’il demande un investissement supplémentaire aux résidentes pour apprendre à gérer leurs problèmes de santé mentale en développant des habiletés sociales et un réseau de soutien. Au sein du programme, l’engagement des intervenants auprès des résidentes nous saute aux yeux et révèle un attachement particulier entre eux. Le lien qui les unit ne s’arrête pas simplement au terme strictement professionnel, il y a comme une alchimie, une émotion, une fierté.

Portage-Inauguration-MICA-Women-TSTM-Femmes
De gauche à droite : Jéziel, Dr. Amal Abdel-Baki, Peter A. Howlett, Antonio Maturo
Dr.Abdel-Baki-Inauguration-MICA-Women-TSTM-Femmes-Portage
Dr. Amal Abdel-Baki parlant à l’inauguration du programme de Portage pour les femmes toxicomanes souffrant de troubles de santé mentale

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sign me up for the following newsletters: