About Portage

09-13-2013

Le 8 septembre 2013, Portage s’est joint à des organismes de promotion de la santé et de lutte contre la dépendance, à l’échelle du pays, pour célébrer la deuxième édition de l’événement Recovery Day. Les représentants de Portage Atlantique assistaient à l’événement qui s’est déroulé au Fredericton City Hall où le maire, Brad Woodside, a fait la lecture de la proclamation du Recovery Day. Deux finissants de Portage Atlantique ont ensuite relaté leur rétablissement personnel devant l’auditoire

« Je ne croyais vraiment pas pouvoir m’en sortir. Et un grand nombre de personnes ne s’y attendaient pas non plus, a déclaré Kassie, l’une des diplômées de Portage Atlantique qui a raconté son cheminement lors de l’événement. Cela peut sembler bizarre, mais je dois avouer que je suis une miraculée. Je ne pensais pas être ici aujourd’hui. Vraiment pas », ajouta-t-elle, affirmant que sa lutte contre la toxicomanie a été l’une des choses les plus difficiles à vivre.

Fredericton était l’une des douze villes canadiennes à choisir le 8 septembre pour célébrer l’événement Recovery Day. L’initiative vise à encourager les anciens toxicomanes à parler de leur transformation, à insister sur l’importance de la réadaptation des toxicomanes et inciter les gens à demander l’aide dont ils ont besoin pour reprendre le contrôle de leur vie. Des représentants de Portage ont assisté aux rassemblements Recovery Day tenus à Vancouver, Ottawa, Toronto et Fredericton pour se joindre à l’appel et mettre fin au stigmate associé à la toxicomanie.

Le maire Brad Woodside s’est dit ravi de la participation de la ville de Fredericton à l’événement 2013 du Recovery Day.

« Je faisais partie d’un petit groupe de personnes qui se sont réunies pour mettre sur pied un centre de traitement à Cassidy Lake afin de donner aux gens, comme ceux qui sont présents ici aujourd’hui, une deuxième chance dans la vie » a-t-il déclaré avant de lire la proclamation du Recovery Day.

Les deux diplômés de Portage ont raconté leur parcours devant l’auditoire et ont insisté sur le fait que peu importe le degré de toxicomanie de la personne, celle-ci peut s’en sortir.

« Chacun de nous a cette chance. En fait, plusieurs chances. Faire fausse route une fois ne signifie pas que votre vie est finie, souligne Liam. Utilisez les outils qui vous sont proposés et soyez ouverts aux suggestions fort utiles que vous donneront les gens. Une fois la toxicomanie vaincue, la vie continue. »

« Il est possible de s’en sortir, ajoute Kassie. C’est difficile et ça fait mal. Vous vous sentirez vidés, inutiles et désespérés, mais en persévérant, en écoutant les conseils qui vous sont donnés et en utilisant toutes les ressources autour de vous, vous pouvez y arriver. Vous n’aurez plus à vivre ainsi. Vous n’aurez plus à souhaiter ne pas vous être réveillé le matin. Il y a des gens qui sont prêts à vous aider. Vous n’êtes pas un cas désespéré. Jamais vous ne le serez. Qu’importe le nombre de mois ou d’années pendant lesquels vous avez consommé de la drogue ou à quel point la situation que vous vivez est difficile, vous pouvez toujours l’améliorer. »

Pour en savoir davantage sur l’événement Recovery Day, visitez le site www.recoveryday.ca.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sign me up for the following newsletters: