About Portage

07-09-2015

Afin de célébrer le début de l’été, des adolescents du centre de Portage Saint-Malachie ont pris part à un voyage en nature au Domaine faunique de Saint-Nazaire-de-Dorchester. En partenariat avec la Fondation de la faune du Québec, cette sortie s’inscrit dans la continuité du projet pilote instauré au printemps dernier.

Rappelons qu’en février, supervisés par Mme Véronique Brochu, technicienne en aménagement cynégétique et halieutique au conseil de Bassin de la rivière Etchemin, les résidants se sont initiés à l’aménagement du territoire en rivière, ont suivi des cours de pêche à la mouche et ont visité une pisciculture de production de truite mouchetée.
     
Voici quelques témoignages offerts par les jeunes participants :
«J’ai vraiment adoré. Ça m’a fait décrocher. Je suis une fille qui aime la nature donc j’étais bien. Quand je pêchais je repensais à l’ex de ma tante car il m’amenait toujours à la pêche et maintenant il est mort donc quand j’attrapais un poisson je pensais à lui et je me sentais avec lui. Les déjeuners dehors le matin, vider les poissons, les feux sur le bord du lac faisaient mon bonheur. J’espère pouvoir y retourner un jour.»
«Dès mon arrivée là-bas, j’étais déjà en amour avec la place. Ça me rappelait mon enfant avec ma famille quand j’allais à la pêche avec eux. Ça fait du bien de se trouver dans le bois, de s’amuser. On se retrouve nous-même. C’est une des plus belles expériences que j’ai vécu depuis longtemps. Les autres étaient accueillants, chaleureux, aimables et je me sentais à ma place. Ça m’a même inspiré à faire une activité semblable avec ma famille. Tout le monde adore ça. Cette expérience m’a permis de me retrouver, me responsabiliser et prendre un petit temps pour moi. Alors merci pour tout xxx»
 
«Aujourd’hui j’ai passé ma plus belle journée depuis que je suis à Portage. J’ai passé ma journée à taquiner la truite pour la première fois de ma vie en compagnie de mes frères de thérapie, de Yanick et de Serge (membres du personnel de Portage). J’ai vraiment adoré le fait que Serge m’ait appris ”moucheter” car j’avais le sentiment que c’était comme si un père apprenais quelque chose à son fils, ce qui ne m’étais jamais arrivé auparavant dans ma vie car je n’entretenais pas une très bonne relation avec mon père. D’avoir passé une journée en leur compagnie m’a donné l’impression de découvrir ce que c’était d’avoir une relation père-fils sans qu’on ait un véritable lien de sang. 
 
Mes frères de thérapie sont mes vrais frères que je n’ai jamais eu et d’avoir partagé cette expérience avec eux l’a rendue meilleure car sans eux ça n’aurait pas été pareil. Bref, j’ai adoré ma journée et j’espère que d’autres jeunes pourront revivre cette expérience.»